L’architecture d’entreprise (AE) est en transformation. En fait, on pourrait dire que le mot entreprise commence à prendre tout son sens, les unités d’affaires étant de plus en plus nombreuses à s’y intéresser et à voir l’AE comme le point d’intersection de leurs stratégies respectives.

Traditionnellement, l’AE a été utilisée par les TI pour encadrer, décrire et planifier l’utilisation des technologies pour soutenir les affaires. Aujourd’hui, l’évolution de la pratique nécessite une participation active des secteurs d’affaires à l’AE.

Bien que l’AE couvre plusieurs thèmes permettant d’encadrer la pratique (gouvernance d’architecture, gestion du portefeuille applicatif, gestion des opportunités, etc.), son objectif ultime est le développement d’une vision holistique de l’entreprise par le partage des stratégies et l’étude des impacts.

Des interrelations à maîtriser

Lors de l’exercice de planification stratégique, chaque secteur aura son plan afin de répondre aux priorités d’affaires. Ces plans impliqueront des transformations plus ou moins grandes qui devront être évaluées. Selon leur nature, les transformations peuvent toucher différents axes de la gestion de l’entreprise :

  • Les données, qui constituent la base d’information essentielle à la survie de l’entreprise;
  • Les processus, qui décrivent les façons de faire pour acquérir, traiter et transformer les données;
  • Les applications, qui soutiennent et automatisent ces processus;
  • Les infrastructures technologiques, qui permettent l’exécution contrôlée de ces applications.

 
Il existe donc des relations très étroites entre ces différents axes. À un niveau plus granulaire, ces relations doivent nous informer avec assez de précision sur l’impact des changements. Par exemple : quels sont les processus impactés par le remplacement d’une application ou d’un module ? Y a-t-il plusieurs applications qui soutiennent le même processus ?

Quelles sont les données impactées par la refonte d’un processus ? Quels sont les applications impactées par la mise à jour d’un serveur ?

ImageLe succès des transformations initiées par les entreprises réside dans leur capacité à élaborer des solutions appropriées, en identifier les impacts, les évaluer et gérer les changements qui en découlent. Or, l’identification des impacts et l’envergure des efforts sont souvent déterminées au meilleur de la connaissance des gens les plus expérimentés, la plupart du temps à partir d’une documentation disparate reposant sur des outils bureautiques. L’architecte d’entreprise a la responsabilité d’identifier des moyens pour exposer ces interrelations et permettre à tous de bénéficier de la richesse d’information pouvant supporter leurs analyses.

Des bénéfices appréciables

Pour une organisation qui veut réagir rapidement et efficacement à toute modification de son marché, aux opportunités de croissance qui peuvent surgir ou aux attaques répétées de la concurrence, disposer d’une solide AE regroupant les différents axes de gestion est un atout important et rassembleur.

Que ce soit pour avoir un meilleur contrôle sur son portefeuille applicatif, cibler les rationalisations possibles, soutenir les échanges avec des vérificateurs, améliorer la gestion et la diffusion des connaissances, favoriser l’implantation du cadre ITIL, les champs d’applications sont nombreux et les bénéfices appréciables.

Le temps est donc venu d’enrichir son AE afin que l’entreprise dispose des bonnes informations pour être prête à réaliser avec succès ses prochaines transformations.

Image