Réduire pour faciliter l’évolution

 
Les gestionnaires TI sont de plus en plus confrontés aux défis suivants :

  • Répondre à l’urgence des besoins d’évolution technologique de l’entreprise;
  • Diminuer le poids que représentent les coûts d’opération dans leur budget.

Ils doivent dégager une marge de manœuvre pour accroître leur capacité de réaliser des projets pour les lignes d’affaires et consolider leur maîtrise de l’évolution des TI au sein de l’entreprise afin d’en assurer la cohérence globale.

Dégager de la marge de manœuvre

Depuis quelques années, les nombreux produits de consommation de masse (téléphones intelligents, tablettes, réseaux sociaux, etc.) modifient considérablement le portrait du paysage technologique des entreprises. Ces produits s’imposent tant du côté de la clientèle que de celui des employés, suscitant le besoin d’accélérer l’adoption de nouvelles stratégies d’affaires. Il en résulte que les transformations technologiques découlent de plus en plus des initiatives des divisions d’affaires des entreprises.

Les gestionnaires TI sont souvent pris de court. Ils doivent réagir aux changements plutôt que de planifier et exécuter ceux-ci. Un des facteurs qui explique cette situation est l’importance de la charge de travail que représentent l’entretien quotidien, le soutien et la maintenance des systèmes et infrastructures informatiques présents dans l’entreprise. Ces activités monopolisent une large part de l’équipe TI. De fait, les coûts d’exploitation représentent généralement entre 60 % et 70 % du budget TI, ce qui réduit d’autant le financement d’initiatives visant à faire évoluer l’entreprise et accroître sa valeur. Au moment où de nombreuses innovations stratégiques transforment l’univers numérique, il est essentiel que les gestionnaires TI puissent compter sur la disponibilité de leurs ressources afin de participer activement à l’évolution de l’entreprise.

Une démarche pratique

Une combinaison judicieuse de moyens permet de réduire les coûts de soutien et maintenance TI, parmi lesquels :

  • Optimisation des processus;
  • Amélioration de la gestion de l’inventaire des actifs TI;
  • Rationalisation du parc applicatif;
  • Renégociation de contrats;
  • Automatisation de services TI;
  • Contrôle du stockage;
  • Virtualisation d’infrastructures et l’infonuagique.

 
C’est en évaluant, dans le cadre d’une démarche structurée, la pertinence, les coûts, bénéfices, risques et impacts associés à un ensemble de pistes d’optimisation que nous arrivons à définir une combinaison d’initiatives permettant de réaliser des économies substantielles. La démarche débute avec une étude d’opportunité au cours de laquelle sont évaluées les pistes les plus prometteuses pour l’entreprise. Pour chacune de celles-ci, on conçoit des scénarios d’optimisation qui sont ensuite comparés afin de les sélectionner et les prioriser. Il apparait souvent que certaines initiatives simples et peu coûteuses entraînent des résultats significatifs. L’étape suivante consiste à planifier et organiser la mise en œuvre d’initiatives de réduction de coûts puis exécuter celles-ci. Prise dans son ensemble, cette démarche permet d’assurer la réalisation de bénéfices préalablement identifiés et décrits.

Tous les gestionnaires TI ont à cœur l’efficience de leurs services et infrastructures. Cette démarche se concentre spécifiquement et de façon rigoureuse sur cet objectif.

Image